Mise en scène - Yvon Bilodeau
production 2017 -  Le Baron Tzigane

production 2016 -  Véronique

C’est d’abord comme acteur qu’Yvon Bilodeau commence dans le métier. Depuis sa sortie de l’École Nationale de Théâtre en interprétation (1981), il a joué dans une trentaine de productions.

À partir de 1987, il amorce une carrière de metteur en scène, et depuis, il s’est mesuré à une dizaine de textes classiques Arlequin, valet de deux maîtres , La tempête , Le malade imaginaire entre autres, et dirigé une quinzaine de productions estivales, notamment à la Marjolaine et à Ste-Adèle.

La musique revêt une grande importance dans son parcours. Il est à l’origine du personnage Edgar Bori, du 1 er disque et du spectacle En Attendant Bori   qui lui a valu le Félix du Metteur en scène de l’année (1997). Et il signe parole et musique sous le pseudonyme Gustave, pour  l’ensemble des deux premiers albums.

Pédagogue apprécié, il  coach  de nombreux jeunes chanteurs (Thomàs Jensen, Guillaume Arsenault, Damien Robitaille) et enseigne aussi bien à l’École Nationale de la chanson de Granby, au Festival en chanson de Petite Vallée, à Ma Première Place des Arts qu’à l’École Nationale de Théâtre du Canada en production, et à l’École Supérieure de Théâtre de l’UQÀM en interprétation.Yvon enseigne aussi au Atelier Danielle Fichaud pour la quatrième année.

Associé au projet des Légendes Fantastiques à Drummondville depuis 2000, il a signé en 2007 la mise en scène de AO La Fantastique Légende .

Depuis 2007, Yvon Bilodeau a ajouté le petit écran à son terrain de jeu et assure la mise en scène de la populaire émission DIEU MERCI à TVA.

Il met en scène la suite de l’aventure Dieu Merci de 2012 à 2015 sur scène au Chenail-du-Moine à Sorel, au festival Juste pour Rire et en tournée.
En 2011, il créer le musical folk Les Filles de Caleb de Michel Rivard.

Automne 2012, Yvon s’est consacré aux études de réalisateur à L’INIS.

Il rajoute donc une autre corde à son arc, et il signe sa première mise en scène d’opérette ici à l’OBQ.

 

 

Mise en scène - Sébastien Dhavernas
production 2015 -  Les Brigands

production 2012 -  La Belle Hélène
production 2011 - Docteur Ox 

Sébastien Dhavernas est un artiste bien connu des Québécois. Il est comédien, metteur en scène, producteur et entrepreneur artistique de renom. À la suite de ses études au Conservatoire d’art dramatique de Montréal, Sébastien amorce sa carrière de comédien en 1974 et joue au théâtre et dans plusieurs téléséries; notamment Rue des Pignons, Le Temps d’une Paix, jusqu’aux plus récentes : Watatatow, Urgence, Tribu.com, Virginie et 30 Vies. Sébastien signe également plus de trente productions au théâtre professionnel dont Docteur Ox et La Belle Hélène avec l’OBQ. Il a enseigné dans plusieurs écoles de théâtre et fut directeur de l’option Théâtre du Collège Lionel-Groulx.

Sa grande passion pour les arts et la culture se reflète dans son parcours professionnel et les dossiers qu’il mène de front. Membre de l’UDA, de l’ACTRA et de la SARTEC, il a également été président de l’Association des producteurs de théâtre privé du Québec, président de la commission de doublage de la SODEC, membre du conseil d’administration de l’Union des artistes et premier dirigeant et président du Tribunal canadien des relations professionnelles artistes-producteurs.

En avril prochain il signera la mise en scène de l’Elisir d’Amore de Donizetti présenté par Opéra immédiat.

 

 

Mise en scène - Richard Fréchette
production 2014 -  Orphée aux enfers

Né en 1955 à Drummondville et diplômé du conservatoire d’art dramatique de Québec en 1978, Richard Fréchette se considère avant tout comme un acteur-créateur.  Il a surtout joué au théâtre, ayant à son actif une quarantaine de productions.  En 1980, il se joint au théâtre Repère avec Robert Lepage et, sous la direction de celui-ci, il sera de l’aventure de La Trilogie des dragons et des Plaques tectoniques , puis des Sept Branches de la rivière Ota .  Il a joué aussi des rôles de théâtre classique: Narcisse dans Britannicus , Arnolphe de L’École des femmes et, ayant un faible pour la comédie, on a pu le voir souvent sur les planches du théâtre d’été: Vos Billets S.V.P , au théâtre de la Fenière, Pas de pitié pour le docteur au théâtre de Saint-Fortunat, entre autres.  Durant cinq ans, il a fait la mise en scène au Théâtre des Cascades; et depuis quelques années, il enseigne à l’École nationale de l’humour. Il joue aussi depuis quelques années dans la production pour enfants Woânda du théâtre à l’Envers. 

Au cinéma, il fut le cousin André du Confessionnal , le diplomate libidineux Walter Lapointe dans No .  Plus récemment, on a pu le voir dans le film d’Alain Chartrand La Maison du pêcheur

À la télévision, il s’est fait connaître comme cascadeur avec Alain Stanké dans Les Insolences d’une caméra et dans plusieurs petits rôles comme le médecin dans La Petite Vie et le député véreux dans Bunker ;  il a personnifié le maire dans l’émission La galère.   Depuis 2010, il travaille avec l’Opéra bouffe du Québec où il fut de la distribution de la Vie parisienne , en 2011, de celle du Docteur Ox et il incarna Ménélas l’année suivante dans La Belle Hélène ;  cet automne, il assumera la mise en scène d’Orphée aux enfers , mais son plus grand plaisir en ce moment, c’est de retourner jouer tout l’été à Québec, ville qui a vu ses premiers pas en tant qu’acteur, «ma foi c’était hier», dit-il.  Richard joue au théâtre du petit Champlain à Québec tout l’été jusqu’au 23 août dans Le gai mariage .

 

Mise en scène - Normand Chouinard
production 2013 -  L'Étoile

Comédien de grand talent, producteur, metteur en scène, Normand Chouinard est un homme aux multiples talents. Après des études de droit à l'Université Laval, il est reçu au Barreau en 1971. Il s'inscrit alors au Conservatoire d'art dramatique de Québec et dès 1972, il monte sur les planches du Trident de Québec. Les compagnies de la métropole ne tardent pas à lui ouvrir leurs portes. C'est toutefois sur les planches du TNM qu'on a le plus souvent pu apprécier la polyvalence de ses performances. Ces dernières années, il a notamment été de la distribution de Don Quichotte (Dominic Champagne), des Joyeuses Commères de Windsor (Yves Desgagnés) et du Procès (François Girard).

Activement engagé dans le monde théâtral, il a été copropriétaire du Théâtre des Grands Chênes de Kingsey Falls (1989-2004), président du Conseil québécois du théâtre (1991-1993), directeur du Conservatoire d'art dramatique de Montréal (1995-2001) et membre de plusieurs comités administratifs.

Il a aussi marqué le petit écran où il a travaillé comme scripteur et comédien. Citons entre autres Du tac au tac (1976-1981), Bye-Bye 1981, 83, 87, Samedi de rire (1984-1989), Les Poupées russes (2000-2004). Au cinéma, il a participé à Trois Pommes à côté du sommeil de Jacques Leduc, Un homme et son péché de Charles Binamé et Ma vie en cinémascope de Denise Filiatrault.

Il signe de plus en plus de mises en scène dont plusieurs ont reçu un accueil dithyrambique. C'est avec un grand plaisir que l'Opéra bouffe du Québec lui confie la barre de l'opérette d'Emmanuel Chabrier: L'Étoile.

 

 
   
Mise en scène - Geoffrey Gaquère
production 2010 - la Vie Parisienne
production 2009 - la Veuve Joyeuse

Geoffrey Gaquère est diplômé du Conservatoire d'Art Dramatique de Bruxelles (1996), et de l'École Nationale de Théâtre du Canada (2000). Comédien au théâtre, au cinéma et à la télévision, mais également metteur en scène, il cumule les projets et les collaborations fructueuses. Au théâtre, il joue sous la direction de Robert Bellefeuille dans La Dame aux camélias (TNM), Edmond Dantès et Le Comte de Monte-Cristo (Denise-Pelletier); il est de la distribution de Kean (TNM) dirigé par René-Daniel Dubois, et de L'Avare (TNM) par Alice Ronfard. En 2008, on a pu le voir dans L'Énéide (Espace Libre), dans une mise en scène d'Olivier Kemeid, Élizabeth, Roi d'Angleterre (TNM) dirigé par René-Richard Cyr, puis dans Roland, création du Théâtre de la Pire Espèce présentée au Théâtre d'Aujourd'hui. Au printemps 2009, il occupe la scène du Théâtre Jean-Duceppe dans Amadeus, dirigé par René Richard Cyr.

À la télévision, il a été de la distribution régulière du téléroman Emma diffusé à l'antenne de TVA.

Côté mise en scène, on lui doit, entre autres, celles de la pièce Couche avec moi (c'est l'hiver) (Théâtre PàP, La Bordée) de Fanny Britt, ainsi que Les exilés de la lumière de Lise Vaillancourt (Espace Libre). Avec Hôtel Pacifique, toujours de Fanny Britt, il signe la première mise en scène de sa compagnie Théâtre Debout, fondée avec cette dernière et Johanne Haberlin, présentement en résidence au Théâtre d'Aujourd'hui.

Mise en scène - Michèle Deslauriers
productions 2010, 2008, 2006, 2005 et 2004

Faisant partie du milieu artistique depuis de nombreuses années, on a pu la voir dans des émissions marquantes comme « Pop-Citrouille », «Samedi de Rire », « Rira Bien », 4 Bye-bye, « Marilyn », « Cornemuse », et plusieurs autres, ainsi que dans des comédies musicales et des prestations au théâtre, comme dernièrement le «Rhinocéros» au Théâtre du Nouveau Monde . On la voit régulièrement dans les émissions « Le coeur a ses raisons », « La promesse », elle est aussi la voix de Georgette dans « Et Dieu créa Laflaque ». Depuis quelques années elle agit comme coach et 3ième oeil sur des spectacle musicaux pour plusieurs chanteurs.

Mise en place - Luc Gauthier
productions 2009, 2007 - Les Mousquetaires au Couvent

Comédien et metteur en scène, Luc Gauthier fait partie de la compagnie de théâtre Parminou avec laquelle il oeuvre depuis plus de 15 ans. Ce théâtre d'intervention social, de création sur mesure, l'amène à parcourir le pays d'un océan à l'autre. Parallèlement, il a fait la mise en scène de 15 opéras-opérettes ainsi que des spectacles Aria et Aria2, produit par Grégory Charles, présenté dans le cadre du Mondial Chorale de Laval en 2006-2007. On a pu également le voir faire quelques apparitions à la télévision dans Annie et ses hommes, Rumeurs, Poupées Russes et Km/hres, ainsi que dans plusieurs publicités au cours des dernières années. Au cinéma, on a pu le voir récemment dans Le Guide de la Petite Vengeance.

Mise en scène - François Racine
production 2008 - La Grande Duchesse

François Racine a déjà collaboré à une vingtaine de mises en scène pour le théâtre et l'opéra, notamment avec Robert Lepage dans les productions «Le Château de Barbe-Bleue» de Bartók et «Erwartung», de Schoenberg. Il a d'ailleurs assumé la mise en scène de «Tribute to Robert Lepage», présenté en octobre 2001 dans le cadre du festival World Leaders organisé par le Harbourfront Festival à Toronto. Parmi ses réalisations, mentionnons les mises en scène de «La Traviata» de Verdi, pour l'Opéra de Montréal, «Amelia Goes to the Ball» de Menotti pour l'Atelier lyrique de l'Opéra de Montréal et «La Bohème» de Puccini, avec le Pacific Opera Victoria. Il prépare la Chauve-Souris de Strauss à l'Opéra de Québec pour mai 2011.

Mise en scène - Olivier Aubin
production 2007 - l'Auberge du Cheval Blanc

Olivier Aubin a participé à près d'une trentaine de productions théâtrales comme acteur et à trois productions en tant que metteur en scène pour les pièces Pucci, un jour tu verras..., Les célébrations et Les justes. Il a été de la distribution de plusieurs séries télévisées dont L'Ombre de l'épervier I et II, Harmonium et La vie, la vie. Tout récemment, il incarnait le roi Louis XVI dans Marie-Antoinette, réalisé par Yves Simoneau et Francis Leclerc. Sa participation à plusieurs courts-métrages et spectacles chantés fait de lui un artiste aux multiples talents.